« Ah çà ! mais vous ne pensez qu’à manger ?..
– Approche, Bertrandou le fifre, ancien berger ;
Du double étui de cuir tire l’un de tes fifres,
Souffle, et joue à ce tas de goinfres et de piffres
Ces vieux airs du pays, au doux rythme obsesseur,
Dont chaque note est comme une petite sœur,
Dans lesquels restent pris des sons de voix aimées,
Ces airs dont la lenteur est celle des fumées
Que le hameau natal exhale de ses toits,
Ces airs dont la musique a l’air d’être en patois !…
Que la flûte, aujourd’hui, guerrière qui s’afflige,
Se souvienne un moment, pendant que sur sa tige
Tes doigts semble danser un menuet d’oiseau,
Qu’avant d’être d’ébène, elle fut de roseau ;
Que sa chanson l’étonne, et qu’elle y reconnaisse
L’âme de sa rustique et paisible jeunesse !…
Ecoutez les Gascons…Ce n’est plus, sous ses doigts
Le fifre aigu des camps, c’est la flûte des bois !
Ce n’est plus le sifflet du combat, sous ses lèvres,
C’est le lent galoubet de nos meneurs de chèvres !…
Ecoutez…C’est le val, la lande, la forêt,
Le petit pâtre brun sous son rouge béret,
C’est la verte douceur des soirs sur la Dordogne,
Ecoutez les Gascons : c’est toute la Gascogne ! »

Le jury

Ces vers d’Edmond Rostand ne m’ont pas quitté pendant les deux jours que je viens de passer dans ma famille à Sorges, dans le Périgord.
L’omelette aux truffes, peut-elle être un remède contre la crise ? Je le crois ! Certes, il y a omelette aux truffes et omelette aux truffes. Selon que les œufs sont plus ou moins battus, qu’on y ajoute plus ou moins de sel, de poivre, de graisse, de cannelle, de sucre et autres ingrédients tenus secrets, et que la cuisson est plus ou moins longue.

Le samedi 17 janvier, a eu lieu à Sorges la vingt et unième édition de la Fête de la truffe qui débute traditionnellement par un concours d’omelettes. Les participants et participantes, parmi lesquels ma dynamique cousine, Françoise Chaminade, furent nombreux, appliqués et de tous les âges, dans cet exercice difficile. Il y avait des étudiants de l’Ecole Internationale de Management, soutenus par leurs camarades, qui appliquèrent rigoureusement la recette apprise, de nombreux habitants de la commune, mais aussi une touriste de passage, Annie Pozzo di Borgo, qui emporta la compétition à la surprise générale.

Le jury, composé de journalistes spécialisés, notamment Thierry Bourgeon, dont on trouvera le site dans les liens de ce blog, de représentants du journal Sud-Ouest, de France Bleu Périgord et de FR3, de l’experte propriétaire de l’Auberge de la Truffe, du représentant des confréries du foie gras et, bien entendu du maire de Sorges, Jean-Jacques Ratier, que tout le monde adore dans la commune, goûta, regoûta, compara les omelettes, entre deux verres de Bordeaux, et rendit son verdict.

Le soir, à l’Auberge de la Truffe, les représentants de la commune de Daoulas furent conviés par la municipalité à un diner gastronomique préparé par le chef Pierre Corre. Entre les œufs brouillés aux truffes et la glace à la truffe, tout fut excellent. Sorges et Daoulas ne sont pas juridiquement jumelées mais entretiennent, depuis quatre ans, des relations extrêmement sympathiques. Tout au long de ce week-end, les Bretons contribuèrent grandement à animer la Fête de la truffe avec leurs crêpes, leurs huitres et un sens de la fête qu’ils partagent avec les Sorgeais.

Françoise Chaminade

Dimanche matin, sous la pluie, malheureusement, dix huit kilos de truffes, dont une de 315 grammes, changèrent de mains. Deux hommes que j’apprécie particulièrement, Alain Robert, le président du Comité des Fêtes de Sorges, grâce à qui ces fêtes furent un grand succès, et Jean-Yves Vignon, un trufficulteur de la Drôme, très attaché au Périgord, furent, en fin de matinée, intronisés sous les applaudissements « Chevalier du docte collège des Maîtres de la Truffe et du Foie gras du Périgord » pour services rendus à la promotion de cette région et de ses produits.
Plus d’un millier de personnes participa à ces festivités, affronta des bourrasques de pluie sur des airs du folklore breton et du Périgord en déambulant de stands en stands. Enfin, ce fut le repas traditionnel animé par le groupe des « Croquants d’Escornabiau ». Trois cent quatre vingt omelettes aux truffes furent cuisinées et servies au même moment sous les applaudissements reconnaissants de connaisseurs exigeants.
Originaire de cette belle région par ma mère, arrière petit-fils du célèbre docteur Pradel qui théorisa, en son temps, la culture de la truffe, je peux témoigner que celle-ci, et l’omelette qui va avec, constitue un remède à la crise!!

J’ai trouvé au cours de ce court séjour et de mes conversations avec le maire, Jean-Jacques Ratier, ses adjoints, Didier Frerebeau et Jean-Paul Chaminade, ma cousine Françoise Chaminade, mais aussi l’écrivain Michel Testut, le journaliste Alain Bernard, Alain Robert, Henri Dessolas, et d’autres, une finesse d’esprit, une intelligence, une bonne humeur, une conception de l’existence qui m’ont fait oublier pendant deux jours que le Monde est entré dans un processus de dépression économique qui peut à tout moment basculer dans la catastrophe et qui, en tout état de cause, demandera beaucoup de temps et de patience avant qu’un nouvel équilibre soit trouvé.

Le concours d'omelettes aux truffes

Il faut espérer qu’après le passage de ce tsunami économique, des voix s’élèvent pour mettre l’homme au centre des défis à venir, réconcilier l’homme et l’économie après la frénésie de ces dernières années, promouvoir une attitude philosophique qui valorise l’homme, son intelligence, son sens de la responsabilité comme vient de le faire Barack Obama dans son discours inaugural.

Pour cela, il faudra chasser les mots en « isme », l’individualisme, le protectionnisme, le nationalisme, qui font tant de mal, et ne conserver que l’humanisme qui se pratique au fond de nos régions et qui est aussi précieux que « le diamant noir », la truffe. Vaste programme…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Archives