Le 15 février 1992, dans le Tournoi des Cinq nations, l’Angleterre avait battu la France : 31 à 13. Les amateurs de rugby, particulièrement dans le sud-ouest, étaient consternés et furieux. « Les Anglais ont inventé le rugby et en modifient les règles, que çà nous plaise ou non. Sanctionnés par l’arbitre, il fallait voir l’air étonné des avants français. Ils ne comprenaient pas les décisions ; on ne joue pas comme çà à Bayonne ou à Agen. Les joueurs regardaient l’arbitre, regardaient leur capitaine avec l’air de dire : « je ne recommencerai pas », mais comme ils n’ont pas compris la décision et ne comprennent pas la langue, ils recommenceront à la prochaine occasion ! Le lendemain, dans la presse, deux thèses s’affrontaient : Certains pensaient qu’au fil des années, les Français apprendraient et que les différences s’estomperaient. Les autres considéraient que les Anglais sont des gens impossibles et qu’il faut les laisser jouer entre eux à un jeu qu’ils connaissent ; qu’il en est du rugby comme de la Communauté européenne, il ne faut plus jouer avec eux et quitter le tournoi !
Samedi dernier, les Français ont battu les Anglais 31 à 6, ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps. Ceux qui, en 1992, pensaient qu’avec le temps les Français apprendraient ont eu raison. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce sport est, entre-temps, devenu professionnel. De nombreux joueurs français sont allés jouer en Angleterre, parlent la langue, comprennent mieux les règles et les décisions de l’arbitre. Samedi, la jeune équipe anglaise, débordée par les assauts français, donnait parfois l’impression de ne pas comprendre les décisions de l’arbitre. Les Français ne jouaient pas comme on joue à Londres…
« Les mouches avaient changé d’âne ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Archives