Au cours de notre séjour dans la presqu’île du Croisic, nous avons eu un coup de cœur pour la ville de Guérande que Balzac décrivait comme « un magnifique joyau de la féodalité ». Au milieu des marais salants, on découvre une ville fortifiée où Jean de Monfort se fit reconnaître duc de Bretagne par Charles V, roi de France. Les remparts du 15ème, flanqués de dix tours et de quatre portes sont harmonieux. Ils m’ont rappelé ceux de la ville de Dinan sur lesquels j’ai tant joué pendant les années d’occupation allemande. La Porte Saint-Michel est sans doute la plus belle ; elle est encadrée de deux tours à mâchicoulis imposantes et ornée des armes de la ville. Nous avons aimé l’église Saint-Aubin, ses vitraux et un mélange de gothique et de roman qui surprend agréablement. Au mois d’octobre, il y avait encore de nombreux touristes chez « les marchands du temple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Archives