immobilier

Pour se faire une idée de la gravité de la crise et de sa durée, il faut un peu de mémoire et prendre en compte objectivement les caractéristiques de cette crise. Les professionnels, et les médias, ont passé deux années, 2007 et une grande partie de 2008, dans le déni. Les commentaires des statistiques de ventes et de mises en chantier, publiées toujours avec un certain retard, étaient les mêmes qu’en 1991 : « En France, la situation est particulière », ou « Le marché va atterrir… Continuer la lecture