Le Blog-Notes de Michel Desmoulin

« C’est normal qu’on critique le Monde et nous devons le prendre comme un compliment… » Alors allons-y puisque Edwy Plenel nous y invitait le 4 octobre 2002. Jean Marie Colombani , le PDG du Groupe Le Monde, vient une nouvelle fois de « refaire » le journal. Les lecteurs assidus étaient impatients, comme moi, de voir quels enseignements avaient été tirés après la parution du livre de Pierre Péan : « La face cachée du Monde ». La déception et à la mesure de l’espérance. Décidément, JMC a définitivement « défait » le journal.… Continuer la lecture

Il faisait froid, très froid et humide en ce début du mois de novembre 1998. A Elbeuf, où mon père, Gilbert Desmoulin, résidait depuis qu’il avait pris sa retraite en 1966, l’automne paraissait encore plus triste et précoce. Au mois de mai, quand nous étions allés fêter ses 90 ans, j’avais dit à mon père que je voyais s’affaiblir un peu plus à chacune de mes visites.

– Tu verras l’an 2000. Il faut que tu te fixes cet objectif.

Il me regarda sans parler, en levant difficilement les yeux… Continuer la lecture

Quand on passe ses matinées, couvert de boue à 39°, dans les thermes d’Abano, comment ne pas avoir » la tentation de Venise ». Le dimanche 25 septembre, nous y sommes allés, comme les habitants de la région, dans un autobus bondé qui ne prépare pas au rêve. Impatients de voir, et revoir l’architecture vénitienne, les canaux, le palais Grassi, le pont de l’Académie, la basilique Santa Maria della Salute , le campanile de Saint Marc. Dans son dernier livre : « Une fête en larmes », que je venais de terminer,… Continuer la lecture

Il y a huit ans, dans le n°79 de mars 1998 de la revue DEFENSE, mon éditorial introduisait le dossier spécial consacré aux jeunes. Je l’ai recherché, retrouvé; je n’ai pas un mot à changer.

Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute… Continuer la lecture

Ces jours-ci, je ne peux m’empêcher de penser à cet ancien ministre de l’Intérieur qui déclarait aux journalistes : « J’ai souvent regretté d’avoir parlé ; je n’ai jamais regretté de m’être tu ! » Les temps ont bien changé. Agir, agir, et ne pas commenter tout ce qu’on fait, surtout en matière de renseignement. Les propos du Ministre finissent par ne plus intéresser que les imitateurs. Un Ministre de l’Intérieur qui croit bien faire de se mettre au même niveau dialectique que les fauteurs de troubles tombe inévitablement dans le piège. Il ne… Continuer la lecture

Il faisait très doux, hier matin, sur le parcours de golf de la base aérienne de Villacoublay. La pluie, pendant deux trous, au 11 et au 12ème, avait ravivé les couleurs et les odeurs de l’automne; l’herbe fraîchement coupée, la terre mouillée, les feuilles tombées et le vent qui soufflait sur le plateau; tout concourrait à aimer cette saison qui n’est pas triste si on ne veut pas qu’elle le soit. Au club-house, à l’heure du déjeuner, les conversations étaient animées. Le film sur « De Gaulle intime », diffusé la veille… Continuer la lecture

Abonnez-vous

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives