Le Blog-Notes de Michel Desmoulin

A la veille de l’été 2016, l’homme qui a succédé à François Hollande était encore peu connu. « Et si c’était lui ? », écrivait Le Point. L’intéressé, lui-même, promettait d’être l’énigme politique de 2016. Le chef de l’État avait rencontré pour la première fois Emmanuel Macron en 2006. Son intelligence, son imagination et, sans doute son culot, avaient probablement séduit François Hollande qui, par la suite, en fit, à 36 ans, un secrétaire général adjoint de l’Elysée. A Amiens, sa ville natale, le 7 avril 2016,… Continuer la lecture

Excédée, exaspérée, par les déclarations du ministre de l’économie sur le travail du dimanche, la maire socialiste de Lille, Martine Aubry, s’était laissée aller à critiquer en ces termes Emmanuel Macron. C’était le 23 septembre 2015 ; il y a un siècle ! Le 16 novembre, le jour où Emmanuel Macron avait officiellement déclaré sa candidature pour 2017, la maire de Lille en avait rajouté une couche : « décidément, ras-le-bol ! »

Dix-huit mois plus tard, au terme d’une interminable période électorale, les… Continuer la lecture

Il faut remonter à 1958 pour trouver, dans le comportement de l’électorat, une certaine ressemblance. Les institutions de la IVe République étaient à bout de souffle, la guerre d’Algérie n’en finissait pas et les Français en avaient assez de l’instabilité gouvernementale, des combinaisons stériles des partis politiques et de la dégradation de l’État. Ils voulaient du changement. Le général de Gaulle, revenu au pouvoir, avait entendu le message et disait à ses proches : « Tout ce qui est à la tête de l’État et du pays… Continuer la lecture

« Ce type est incroyable. Il fait un sans-faute. S’il ne commet pas les erreurs que j’ai faites, il va aller très loin, on ne pourra pas l’arrêter. Avec l’âge, je suis devenu modeste : Macron, c’est moi en mieux. » Rapportée cette semaine par le « Canard enchaîné », cette déclaration de l’ancien président au journal Le Soir de Bruxelles, eut été inimaginable il y a un an quand les politiques disaient qu’Emmanuel Macron n’était qu’une « bulle » qui n’allait pas… Continuer la lecture

En reprenant, à sa façon, le célèbre « Make America Great Again » que Donald Trump martelait pendant sa campagne, Emmanuel Macron a, d’une voix ferme et solennelle, donné encore plus de sens à la poignée de main virile échangée avec le président américain, il y a quelques jours. Prononcés en anglais, fait sans précédent, quelques secondes après son intervention, ces mots ont été retransmis en direct par plusieurs chaines de télévision américaine et fait le tour de la planète. C’est habile, c’est même brillant, de la part… Continuer la lecture

Les commentateurs ont salué la prestation du nouveau chef de l’Etat sur la scène internationale. La séquence n’était pas sans risque pour un homme qui n’avait aucune expérience dans ce domaine. Est-ce de la macronite aigüe ? Oui, sans doute, mais il a fait face à Donald Trump et à Vladimir Poutine avec une dignité et une fermeté qui ont été saluées par les spécialistes qui suivent ces rencontres internationales. Il est indéniable que les Français sont fiers de leur nouveau président et de son entrée réussie dans la… Continuer la lecture

Abonnez-vous

si vous souhaitez être informé par Email des nouveaux articles
octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives