N'hésitez pas à partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Comme je l’avais annoncé, je mets en ligne une nouvelle « Lettre d’un paysan » publiée dans l’hebdomadaire « Le Gâtinais », par l’écrivain Louis Boussenard, sous le nom de « François Devine ». Cette « Lettre d’un paysan » porte la date du 5 septembre 1908. Elle est consacrée au patriotisme, qui, en cette année de commémoration du centenaire de la Grande Guerre, n’a sans doute plus le même sens qu’au début du XXe siècle, peu de temps après la guerre de 1870, de triste mémoire, et quelques années seulement avant le déclenchement de la guerre 14-18.

L’esprit de défense, pour une population qui ne connait plus de menace à ses frontières depuis soixante-dix ans, est un concept qui tend à devenir abstrait dans l’état d’esprit de la population française. « La force de la cité n’est pas dans ses vaisseaux, ni dans ses remparts, mais dans le caractère de ses citoyens. » écrivait Thucydide, il y a plus de deux mille quatre cents ans. Rien, ou presque, n’a changé ! Les dirigeants politiques, les intellectuels, ont donc le devoir permanent d’entretenir l’esprit de défense et de sensibiliser la population aux risques st menaces de toutes natures, dont le pays pourrait être l’objet.

Thucydide

Thucydide

L’esprit de défense est trop souvent perçu, notamment par les enseignants et leurs élèves, comme un concept qui concerne essentiellement les militaires. Il n’est pas suffisamment associé au contenu de « l’esprit civique et citoyen » que les éducateurs ont pour mission d’enseigner, alors qu’il concerne tous les domaines de connaissances et de compétences que sont : la science économique, la culture scientifique et technologique, l’humanisme, les relations sociales et civiles, le développement de l’autonomie et de l’initiative, l’esprit critique.

De quoi s’agit-il ?

La défense, concept de base, doit être comprise comme la résistance à une agression extérieure à la communauté nationale visant soit à détruire tout ou partie de nos intérêts vitaux, soit à nous asservir à une autre politique que celle définie librement et démocratiquement par la communauté. Comme l’agression, qui peut prendre différentes formes, la défense doit être globale. Non seulement cette notion ne doit pas être abandonnée, mais elle doit, sans cesse, être étendue à de nouveaux domaines pour tenir compte de la complexité grandissante qui caractérise la vie nationale et internationale.

Sur cette base réaffirmée, il devient possible d’associer, sans les confondre, sécurité intérieure et sécurité extérieure. Les moyens de la défense ne sont pas seulement les moyens militaires. La défense doit être adaptée à chaque type d’agression.

Dès lors  qu’il est admis que la défense est l’affaire de tous, « l’esprit » ne se limite pas à l’adhésion de la nation à la politique de défense comme le rappelle périodiquement les « Livres blancs ». Chaque citoyen, dans son domaine de responsabilité professionnelle, doit être attentif aux agressions possibles contre les intérêts nationaux et soucieux de participer au mieux à la protection ou à la riposte : les finances, l’industrie, le droit, la culture, la santé, etc. tous les secteurs d’activité sont concernés.

Renan disait des  nations qu’elles étaient « le souvenir des actions passées, les joies du présent et l’espérance de vivre ensemble dans l’avenir. » Pour sauvegarder le passé, protéger le présent, c’est-à-dire le mode de vie et le patrimoine de ses habitants, et assurer l’avenir, il faut, autour de l’Etat, que la Nation soit prête, en toutes circonstances, à se défendre, à défendre toutes les valeurs qu’elle estime vital de conserver dans l’intérêt du pays. L’esprit de défense est donc la volonté collective d’assurer la survie et la liberté du pays, mais c’est aussi la volonté de le développer dans la cohésion nationale.

Louis Boussenard – « Lettre d’un paysan » 5 septembre 1908.

Louis Boussenard

Louis Boussenard

lettre d'un paysan.893 patrielettre d'un paysan.893 patrie2lettre d'un paysan.893 patrie3lettre d'un paysan.893 patrie4lettre d'un paysan.893 patrie5

 

 

 

 

 

 

 

                                   

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous
si vous souhaitez être informé par Email des nouveaux articles
décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Archives