Curieuse semaine. Tout ce qui paraissait impossible, est arrivé. Condamnés, vilipendés, les joueurs de l’équipe de France de football ont réussi l’exploit de contrarier les statistiques et les parieurs, et de se qualifier pour la Coupe du monde qui se déroulera au mois de juin prochain au Brésil. Avant le coup d’envoi, rares étaient ceux qui, sans devoir d’optimisme, croyaient sincèrement à la victoire des Bleus. Et bien, ils l’ont fait et de belle manière ; à tel point que ceux qui ne s’intéressent equipe de france2pas au football ont cru un instant, en voyant les Champs Elysées noirs de monde, que la France avait à nouveau gagné la Coupe du monde !

Une grande réforme fiscale, comprenant la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG, bien que promise par le candidat Hollande, pendant la campagne, était sans cesse remise à plus tard, pour ne pas dire jugée impossible par les spécialistes. Et bien, François Hollande en a rêvée, Jean-Marc Ayrault l’a faite ! Enfin, en a fait l’annonce à la surprise générale. Décidèment, impossible, la semaine dernière, n’était pas français. A ceci près que, comme pour l’équipe de France de football, le plus dur reste à faire. Pour l’instant, le Premier ministre a fait comme les joueurs de foot, il a réussi un « coup ». Le big bang fiscal est aussi improbable que la victoire de la France en finale de la Coupe du monde, le 12 juillet prochain.

Iran accord GeneveImpossible, était aussi le qualificatif le plus souvent employé pour évaluer les chances de voir le Groupe 5+1 et l’Iran parvenir à un accord sur l’évolution du nucléaire iranien. Dans les jours qui ont suivi l’échec des négociations, au début du mois de novembre, les déclarations des différentes parties prenantes auguraient mal d’une issue favorable lors de la reprise des négociations à Genève le 20 novembre. Et bien, ils l’ont fait ! Ils ont signé un accord préliminaire auquel plus personne ne croyait. C’est d’ailleurs son caractère « impossible » qui le rend « historique ».

Enfin, qui aurait pu imaginer que l’Ukraine, décidément à la Une cette semaine, oserait, quelques jours avant le sommet de Vilnius, refuser le partenariat avec l’Union européenne qui lui a été proposé. Impensable, impossible, que l’Europe, déjà dans un triste état, subisse un tel revers, une telle gifle, même après la défaite que la France venait de faire subir à l’équipe d’Ukraine sur la pelouse d’un Stade de France ; une pelouse, si l’on peut appeler ainsi un terrain  à peine praticable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
février 2017
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Archives