Comme chaque année, à la fin du printemps, un séjour dans le Lot et en Dordogne restaure notre logiciel, interrompt le fil d’une actualité aussi déprimante qu’elle peut être obsédante. Rien de tel que quelques heures passées dans ces petits villages, entouré de parents ou de très fidèles amis, pour découvrir des sites inconnus,  retrouver des odeurs, voir resurgir des souvenirs, apprécier la douceur incomparable de cette douce France.

lou caillouExemples : Quelques kilomètres après Puy Lévéque, à l’ouest de Cahors, dans

Le Clos la Coutale

Le Clos la Coutale

la vallée, à proximité de Vire-sur-Lot, au cœur du vignoble du « Clos la Coutale », Anglais et Hollandais font actuellement la notoriété d’un Café Atelier étonnant, avec sa cour fermée, ses granges admirablement aménagées et sa table d’un rapport qualité prix à peine imaginable.(www.lecaillau.com)

La salle à manger d'été

La salle à manger d’été

 

Le village d'Espagnac-Saint-Eulalie

Le village d’Espagnac-Saint-Eulalie

Avant de rejoindre de très chers amis de jeunesse pour le déjeuner, nous nous sommes retrouvés, un peu par erreur, dans le village  d’Espagnac-Saint-Eulalie (www.espagnacsteeulalie.fr/‎), un « village-monastère » dans la vallée du Célé. Halte connue sur le chemin de Compostelle. Les vestiges de l’abbaye, l’ancien prieuré et son magnifique clocher, ont survécu à la guerre de Cent Ans et à la Révolution. Survivront-ils aux nombreux touristes ? A voir, après la visite indispensable de Saint-Cirq-Lapopie, village préféré des Français en 2012 auquel j’ai déjà consacré un article.

A demain, pour la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
mars 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Archives