Ces jours-ci, je ne peux m’empêcher de penser à cet ancien ministre de l’Intérieur qui déclarait aux journalistes : « J’ai souvent regretté d’avoir parlé ; je n’ai jamais regretté de m’être tu ! » Les temps ont bien changé. Agir, agir, et ne pas commenter tout ce qu’on fait, surtout en matière de renseignement. Les propos du Ministre finissent par ne plus intéresser que les imitateurs. Un Ministre de l’Intérieur qui croit bien faire de se mettre au même niveau dialectique que les fauteurs de troubles tombe inévitablement dans le piège. Il ne sert à rien d’éructer qu’on va terroriser les terroristes si les faits, ensuite, contredisent les propos tenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous
mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Archives