Je me souviens…

Les Gaulois craignaient que le ciel leur tombe sur la tête. Moi aussi ! Enfant, j’avais de bonnes raisons de les comprendre. Le ciel n’était pas synonyme d’espérance, mais de menace. Au début des années cinquante, encore, je sursautais à chaque fois que j’entendais un avion. Le souvenir des avions allemands, puis anglais et américains était gravé dans ma mémoire, depuis ce jour du mois d’août 1943, où, à Dinan, une bombe était tombée sur le garage Rebourdais. Un avion de chasse anglais, poursuivi par un Messerschmitt, était passé… Continuer la lecture

Populaire, populiste, policier, le roman a, de tout temps, et souvent à tort, était classé dans une catégorie à part de la littérature ; une « littérature de masse », « de gare ». Cette connotation remonte au temps où les écrivains écrivaient pour vivre, feuilletonnaient pour gagner leur vie ». Payés à la page, les auteurs allongeaient les descriptions, négligeaient parfois un peu le style. Accolé à la qualité de romancier, le terme « populaire » est, semble-t-il, apparu pour la première… Continuer la lecture

Je viens de relire les premières lignes du journal que j’avais publié, il y a un an, sous le titre : « Le Grand Confinement »…au jour le jour… Elles sont troublantes. « C’est assez dingue ce qui se passe. Je n’ai pas d’explication logique. Ce phénomène m’échappe », pourrait à nouveau dire Hervé Le Tellier, le Goncourt 2020.

Une du Monde du 2021-03-13

Hervé Le Tellier raconte, dans L’Anomalie, l’étrange histoire d’un Boeing 787 d’Air France, le vol AF006, Paris-New York, qui… Continuer la lecture

Le lundi 16 mars 2020, à 20 heures, le président de la République, Emmanuel Macron, sans prononcer le mot de confinement, avait annoncé aux 35 millions de téléspectateurs présents devant leur récepteur de télévision, qu’ils devront rester chez eux. Le confinement avait pris effet le mardi 17 mars à 12 heures sur l’ensemble du territoire pour 15 jours renouvelables. À plusieurs reprises dans son intervention, Emmanuel Macron avait dénoncé l’insouciance coupable de ceux qui se rassemblaient encore dimanche dans « … Continuer la lecture

Les Américains ont vécu les cent jours qui se sont écoulés entre le 15 octobre 2020, c’est-à-dire la fin de la campagne des élections américaines, et le 20 janvier 2021, jour de l’inauguration, comme un cauchemar dont il ne reste que des récits, des chroniques, des commentaires, des tweets, des images. Un cauchemar parce que la nation américaine, abasourdie, traumatisée, a peur ; peur de mourir de la Covid 19, peur de la guerre civile, de la révolte, peut-être même de la révolution.

Washington le 2021-01-20

Laure Mandeville… Continuer la lecture

Le 6 janvier 2020, il y a un an, que pouvait-on lire dans la presse écrite ? La fuite rocambolesque de Carlos Ghosn, assigné à résidence après cent trente jours de détention justifiés par de graves accusations de malversations financières, occupait une place importante. L’ex-patron de Renault-Nissan avait quitté le Japon, caché dans une malle destinée au transport d’instruments de musique, avec l’aide d’anciens des forces spéciales américaines et libanaises, à bord d’un jet privé à destination d’Istanbul le 30 décembre. Transféré vers un autre appareil, il… Continuer la lecture