Coup de Coeur

« Je ne pense pas à la mort, mais elle pense souvent à moi. » Dans le Journal de Trêve, que Philippe Sollers vient de publier chez Gallimard, Frédéric Berthet avait rassemblé les éléments d’une grande œuvre à venir et un grand roman. Comme Stefan Zweig, qui n’a jamais pu écrire le grand roman dont il rêvait et que ses amis Romain Rolland, Thomas Mann, Roger Martin du Gard, Jules Romains avaient réussi à écrire, Frédéric Berthet, considéré par ses pairs comme un des plus grands espoirs de sa génération, nous… Continuer la lecture

Au cours de notre séjour dans la presqu’île du Croisic, nous avons eu un coup de cœur pour la ville de Guérande que Balzac décrivait comme « un magnifique joyau de la féodalité ». Au milieu des marais salants, on découvre une ville fortifiée où Jean de Monfort se fit reconnaître duc de Bretagne par Charles V, roi de France. Les remparts du 15ème, flanqués de dix tours et de quatre portes sont harmonieux. Ils m’ont rappelé ceux de la ville de Dinan sur lesquels j’ai tant joué pendant les années… Continuer la lecture

Nous sommes à La Baule, à L’Hermitage. C’est dimanche ; l’Esplanade Benoît ressemble aux Champs Elysées tant il y a de monde à vouloir profiter d’un des derniers beaux week end de l’année. L’eau de la piscine est à 30 °. Depuis quelques jours le coefficient de marée est à plus de 100. Des milliers de gens de la région se sont rués ce matin, à marée basse, avec bottes, sceaux et râteaux pour ramasser des coques. Il fait un temps magnifique. C’est normal, il fait presque toujours un temps splendide… Continuer la lecture

Depuis l’été 1939, tout à changé : le Monde, la France, le mode de vie, les moyens de transport, la nourriture, les photos ne sont plus en noir et blanc, etc…Tout, sauf les pâtés que les petits enfants continuent de faire l’été sur toutes les plages. Symboles de liberté, de possession, du pouvoir de détruire sans craindre d’être grondés, les pâtés continuent leur existence sans s’occuper du monde qui change. C’est ce qu’on appelle « une tendance lourde ». Au cours de l’été 1939, à Dinard, c’était encore… Continuer la lecture

Le 24 août 1944, le général Leclerc voulait faire savoir à Chaban-Delmas qu’il ne fallait pas signer de trêve avec les Allemands. Les résistants auraient mis trois jours pour acheminer le message et les avions alliés n’étaient pas disponibles pour cette mission. Il ne restait que les « piper-cubs », mais ils n’étaient pas autorisés à survoler l’ennemi. Le Capitaine Jean Callet, qui commandait l’escadrille de la 2ème DB, décide d’y aller lui-même avec le lieutenant Mantoux qui s’est porté volontaire comme observateur. Jean Callet a raconté, dans les années 90,… Continuer la lecture

Si vous aimez Venise ; si vous n’avez pas regardé, samedi ou aujourd’hui sur France 5, « Venise vue par Jean D’Ormesson », alors je vous conseille de vous procurer le DVD qui est en vente. En marchant, ou à bord d’un vaporetto, Jean d’Ormesson parcoure la lagune en expliquant sa passion pour la cité des Doges. Pour se défendre de son enthousiasme, il concède qu’il y a beaucoup de choses qu’il n’aime pas ; les masques, la verroterie et le carnaval « qu’il déteste ». Sur un fond de musique admirable que personne… Continuer la lecture