Coup de Coeur

Grasset présente ainsi ” La Mort des autres “, de Jean Guéhenno, sur son site.

Changer la vie, dont on n’a pas oublié le succès, était un récit pathétique. La mort des autres, que voici, est un livre à la fois violent et généreux, une méditation soignée. La mort des autres, c’est la guerre. Ceux qui ne la font pas mais seulement la regardent faire peuvent seuls en parler sur le ton de la célébration. Cinquante ans après, Jean Guéhenno déclare n’en être pas encore guéri et le ressouvenir des… Continuer la lecture

C’est l’occasion pour moi, en cette fin d’été, de poursuivre la reproduction d’articles anciens qui mettent les événements en perspective et aident à comprendre l’actualité.

Le 22 octobre 2016, j’avais consacré mon article à “ Police “, le livre d’Hugo Boris (éd. Grasset 17.50 € – EAN : 9782246861447). Je recommandais, en ces termes, la lecture de ce roman au moment où un certain nombre de policiers exprimaient, déjà, à juste titre, leur exaspération.

Police “, le dernier livre d’Hugo Boris

Après Trois grands fauves, (éd.… Continuer la lecture

À une époque où tout n’est qu’immédiateté, « temps réel », impatience, vulgarité ; où le bruit, la fureur et la violence dominent, tenter de faire l’éloge de la mesure, de la nuance, semble une gageure, pour ne pas dire une provocation. Pire, c’est, ne pas être moderne, dans l’air du temps. Car, l’air du temps est à la punchline, à la cancel culture importée des États-Unis ; en bon français, à la colère, à dégommer le contradicteur à coups de certitudes.

Penser, prend trop de… Continuer la lecture

 Un compromis, à plus forte raison un compromis européen, ne peut, par définition, satisfaire pleinement toutes les parties en présence. Celui qui a été signé le mardi 21 juillet 2020, à 5 h 30 du matin, après une dernière nuit d’âpres négociations, n’échappe pas à ce constat. Il n’en figurera pas moins en bonne place dans l’histoire de la construction européenne, au même titre, sans doute, que la création de l’euro.

Dessin de Plantu dans Le Monde du 21 juillet 2020

Le 18 mai dernier,… Continuer la lecture

Cette expression, courante en Occitanie, trouve généralement à s’appliquer quand un match de rugby change brusquement de physionomie. Elle me vient aujourd’hui à l’esprit, au sujet de l’Europe ; un bien étrange match de rugby !

Le 11 mai, dans mon dernier article, j’écrivais que la « Journée de l’Europe, une journée un peu particulière cette année, puisque c’était également le 70e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, avait été triste, pour ne pas dire un peu honteuse ! À qui la faute ?… Continuer la lecture