Michel Desmoulin

Juriste de formation, il fait des études à la faculté de Droit de Toulouse, à l'Institut d'Urbanisme de Paris (ENAM) et à l'Institut des Hautes études de droit rural et d'économie agricole. Il entre en 1963 dans le groupe immobilier de la banque Paribas où il effectue toute sa carrière. Il travaille ainsi à la Compagnie de recherches immobilières (CORI) dont il est directeur commercial de 1963 à 1976, puis à Cogedim Vente, où il est directeur général. Il est ensuite PDG de Cogedim Méditerranée de 1976 à 1992 et Directeur général adjoint de Cogedim SA de 1992 à 1994. Il devient finalement directeur général et membre du directoire de la société. Auditeur de la 39e session de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1986-1987, il est président de l'Union des associations d'Auditeurs de l'IHEDN de 1997 à 2001. Il se spécialise dans les questions de défense dont il est devenu un expert et publie ses analyses dans son blog qu'il publie sur Internet depuis octobre 2005.

Quand on passe ses matinées, couvert de boue à 39°, dans les thermes d’Abano, comment ne pas avoir » la tentation de Venise ». Le dimanche 25 septembre, nous y sommes allés, comme les habitants de la région, dans un autobus bondé qui ne prépare pas au rêve. Impatients de voir, et revoir l’architecture vénitienne, les canaux, le palais Grassi, le pont de l’Académie, la basilique Santa Maria della Salute , le campanile de Saint Marc. Dans son dernier livre : « Une fête en larmes », que je venais de terminer,… Continuer la lecture

Il y a huit ans, dans le n°79 de mars 1998 de la revue DEFENSE, mon éditorial introduisait le dossier spécial consacré aux jeunes. Je l’ai recherché, retrouvé; je n’ai pas un mot à changer.

Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute… Continuer la lecture

Ces jours-ci, je ne peux m’empêcher de penser à cet ancien ministre de l’Intérieur qui déclarait aux journalistes : « J’ai souvent regretté d’avoir parlé ; je n’ai jamais regretté de m’être tu ! » Les temps ont bien changé. Agir, agir, et ne pas commenter tout ce qu’on fait, surtout en matière de renseignement. Les propos du Ministre finissent par ne plus intéresser que les imitateurs. Un Ministre de l’Intérieur qui croit bien faire de se mettre au même niveau dialectique que les fauteurs de troubles tombe inévitablement dans le piège. Il ne… Continuer la lecture

Il faisait très doux, hier matin, sur le parcours de golf de la base aérienne de Villacoublay. La pluie, pendant deux trous, au 11 et au 12ème, avait ravivé les couleurs et les odeurs de l’automne; l’herbe fraîchement coupée, la terre mouillée, les feuilles tombées et le vent qui soufflait sur le plateau; tout concourrait à aimer cette saison qui n’est pas triste si on ne veut pas qu’elle le soit. Au club-house, à l’heure du déjeuner, les conversations étaient animées. Le film sur « De Gaulle intime … Continuer la lecture

Le NON au référendum a au moins eu pour effet d’accélérer (ou de provoquer) une clarification de l’idée que les anciens et nouveaux membres de l’UE se font de l’Europe. Gordon Brown, le chancelier de l’Echiquier, futur Premier Ministre britannique, vient de produire un texte intéressant sous ce titre qui, sans s’embarrasser de considérations inutiles, aboutit à nier purement et simplement la nécessité d’une Europe politique. A la veille du Conseil européen, ce document démontre le fossé qui sépare la Grande-Bretagne, et ses alliés, de la conception que les signataire… Continuer la lecture

Le moscovite et la babouchka voudraient avoir leur part du gateau. Il n’en est rien. Seules les dépenses militaires augmentent dans des proportions considérables. Pourquoi ? Pour se défendre contre qui ? La Russie ne parle pas de ses options stratégiques avec l’Europe comme elle en parle avec les Etats-Unis. Pourquoi ? Parce que l’Europe est divisée. Les nouveaux membres de l’Union européenne sont inquiets. Il faut les comprendre, ils sont en première ligne. Ce n’est pas nouveau. Leur adhésion à l’UE était aussi pour assurer leur sécurité. Jusqu’où faudra t-il aller? L’Ukraine,… Continuer la lecture