Michel Desmoulin

Juriste de formation, il fait des études à la faculté de Droit de Toulouse, à l'Institut d'Urbanisme de Paris (ENAM) et à l'Institut des Hautes études de droit rural et d'économie agricole. Il entre en 1963 dans le groupe immobilier de la banque Paribas où il effectue toute sa carrière. Il travaille ainsi à la Compagnie de recherches immobilières (CORI) dont il est directeur commercial de 1963 à 1976, puis à Cogedim Vente, où il est directeur général. Il est ensuite PDG de Cogedim Méditerranée de 1976 à 1992 et Directeur général adjoint de Cogedim SA de 1992 à 1994. Il devient finalement directeur général et membre du directoire de la société. Auditeur de la 39e session de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1986-1987, il est président de l'Union des associations d'Auditeurs de l'IHEDN de 1997 à 2001. Il se spécialise dans les questions de défense dont il est devenu un expert et publie ses analyses dans son blog qu'il publie sur Internet depuis octobre 2005.

L’histoire est peu connue. Elle m’a été racontée en 1997 par le préfet Pierre Lefranc. Pour les plus jeunes, Pierre Lefranc, décédé le 7 janvier 2012, n’avait que 18 ans, le 11 novembre 1940, quand il fut arrêté sur les Champs-Elysées au cours de la célèbre manifestation de lycéens et d’étudiants contre l’occupation allemande. Libéré quelques mois plus tard, il passe en zone libre où il rejoint le mouvement de résistance Combat. Décidé à se rendre à Londres, il commença par faire un séjour dans les prisons de la Guardia… Continuer la lecture

Je regardais CNN, samedi, quand, aux alentours de 17h30, Wolf Blitzer le célèbre présentateur a annoncé la victoire de Joe Biden. J’ai été un des premiers à publier l’information sur FB avec la photo capturée sur mon iPhone. Il faisait beau sur la côte Est, c’était la fête, les gens, comme libérés, dansaient dans les rues, aux abords de la Maison Blanche à Washington, à New York et en Pennsylvanie où tout s’est joué. Des drapeaux américains, des bouteilles de champagne, des cris, des rires et des applaudissements, face à… Continuer la lecture

Je ne dormais pas encore quand Donald Trump, un peu avant une heure, s’est avancé lentement vers le pupitre, pour faire une déclaration. Le pas lent, la tête basse, ses yeux ne quittaient pas le texte de son allocution, il avait le physique d’un perdant, ce qui, chez lui, est contre nature. Il est en permanence informé de l’évolution des dépouillements qui ne lui est pas favorable, alors que, mardi, les suffrages exprimés dans les bureaux de vote, étaient majoritairement républicains.

Il ne s’était pas exprimé depuis mercredi, dans la… Continuer la lecture

C’était le 18 octobre 2005. J’avais simplement écrit : « Ça y est ! Mon weblogue ouvre ses lignes. À bientôt sur mes prochains billets. » J’étais à cent lieues d’imaginer que quinze ans plus tard, j’éprouverais encore le besoin, et le plaisir, de livrer ainsi les réflexions que m’inspire l’actualité.

C’est mon gendre, Bruno Labadens d’Arc, créateur, architecte, gestionnaire de ce blog qu’il héberge sur son serveur, qui a rendu possible ce qui n’était alors qu’un passe-temps de retraité. Je le remercie chaleureusement de… Continuer la lecture

Lu sur le site The Conversation (https://theconversation.com/covid-19-lanalyse-couts-benefices-des-restrictions-plaide-pour-des-mesures-differenciees-par-age-), qui autorise la reproduction, je publie cet article de Samuel j. Sender , Consultant indépendant, enseignant-chercheur, EDHEC Business School que je trouve particulièrement intéressant au moment où les experts ne se demandent plus s’il faut, ou non, confiner à nouveau, mais quand ?

Covid-19 : L’analyse coûts-bénéfices des restrictions plaide pour des mesures différenciées par âge

20 octobre 2020

Les décisions économiques, qu’elles soient individuelles ou collectives, doivent se baser sur une analyse des coûts et… Continuer la lecture

Si un jour vous allez à Tréguier, la ville de Renan, empruntez, comme je l’ai fait, il y a quelques années, le boulevard Jean-Guéhenno. Vous y respirerez l’esprit de ces deux hommes également attachés à leur pays et qui avaient en commun la même conception de leur « métier d’homme », de la liberté et de l’indépendance de l’esprit. En juillet 1979, la Société des études rénaniennes avait organisé deux journées en hommage à Ernest Renan et à Jean Guéhenno. Ce jour-là, Jean-Marie Guéhenno, son fils, avait lu… Continuer la lecture