Michel Desmoulin

Juriste de formation, il fait des études à la faculté de Droit de Toulouse, à l'Institut d'Urbanisme de Paris (ENAM) et à l'Institut des Hautes études de droit rural et d'économie agricole. Il entre en 1963 dans le groupe immobilier de la banque Paribas où il effectue toute sa carrière. Il travaille ainsi à la Compagnie de recherches immobilières (CORI) dont il est directeur commercial de 1963 à 1976, puis à Cogedim Vente, où il est directeur général. Il est ensuite PDG de Cogedim Méditerranée de 1976 à 1992 et Directeur général adjoint de Cogedim SA de 1992 à 1994. Il devient finalement directeur général et membre du directoire de la société. Auditeur de la 39e session de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1986-1987, il est président de l'Union des associations d'Auditeurs de l'IHEDN de 1997 à 2001. Il se spécialise dans les questions de défense dont il est devenu un expert et publie ses analyses dans son blog qu'il publie sur Internet depuis octobre 2005.

L’époque que nous vivons portera probablement un nom. Avant de tenter d’imaginer ce que pourrait être ce nom, il faut répondre à la question : De quelle période s’agit-il ? Des trente dernières années ou des vingt prochaines ? Ou les deux réunies, ce qui en ferait une longue époque !

S’il s’agit des vingt prochaines années, l’exercice est un jeu de l’esprit, de la futurologie, de la prédiction. Dès le début de la pandémie, les médias se sont interrogés sur le monde d’après. Certains s’y… Continuer la lecture

Il est apparu plus vieux que la veille, marqué par l’épreuve, la tête basse. Le président Joe Biden s’est exprimé lentement, à voix basse, de la Maison Blanche, pour dire à la nation américaine, à la presse réunie et au monde entier, que les treize militaires américains morts au cours des attentats commis à Kaboul et revendiquées par l’organisation État islamique-K (EI-K), la branche régionale de l’organisation djihadiste, le jeudi 26 août, étaient des « héros ». Il avait les larmes aux yeux, ce qui rendait encore… Continuer la lecture

J’ai consacré de nombreuses heures, pendant cet été normand, pluvieux et venteux, à redécouvrir et relire le « Larousse Mensuel illustré » des premières années du XXe siècle, le Livre d’Or de l’Exposition de 1900, publié par Édouard Cornély-Editeur, l’Histoire de la IIIe République de Jean Galtier Boissière, les images des Jeux de la IIe olympiade, auxquels j’ai consacré un article, quelques romans de Zola, les exemplaires de l’Illustration en ma possession et un certain nombre d’ouvrages qui traitent de cette période qui a laissé, dans l’imaginaire… Continuer la lecture

Les mots employés pour qualifier la situation en Afghanistan, sont forts : « déroute de l’Occident”, « fiasco », « sentiment d’abandon, « débâcle », « Cynisme », forfaiture, « lâchage », « trahison », « Anschluss afghan », « échec cuisant pour tout l’Occident », « débandade », « honte », « naïveté », « très grave échec », « « plus… Continuer la lecture

Peut-on croire le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, quand il affirme, au nom du mouvement islamiste, que la guerre en Afghanistan est terminée et que les talibans n’exerceront pas de représailles contre la population ?

Au cours de sa première conférence de presse, il espère ainsi rassurer les Afghans et la Communauté internationale. « Les femmes pourront travailler et étudier et seront très actives dans la société, mais dans le cadre de l’islam ». Paroles de talibans !

Des pays, la Chine, la… Continuer la lecture

Ce qui frappe quand on feuillette le Livre d’Or de l’Exposition de 1900, c’est l’ambition, la détermination, l’enthousiasme et la volonté, dans cette période, de donner de la France une image de grandeur, de puissance, de grande nation.

La France voulait épater les nations du monde entier avec une exposition exceptionnelle qui réunisse des centaines de bâtiments de tous styles. Elle voulait montrer les richesses de son empire colonial, son excellence dans le domaine technologique, imposer le « style 1 900 » et faire de Paris, la… Continuer la lecture