Michel Desmoulin

Michel Desmoulin

Juriste de formation, il fait des études à la faculté de Droit de Toulouse, à l'Institut d'Urbanisme de Paris (ENAM) et à l'Institut des Hautes études de droit rural et d'économie agricole. Il entre en 1963 dans le groupe immobilier de la banque Paribas où il effectue toute sa carrière. Il travaille ainsi à la Compagnie de recherches immobilières (CORI) dont il est directeur commercial de 1963 à 1976, puis à Cogedim Vente, où il est directeur général. Il est ensuite PDG de Cogedim Méditerranée de 1976 à 1992 et Directeur général adjoint de Cogedim SA de 1992 à 1994. Il devient finalement directeur général et membre du directoire de la société. Auditeur de la 39e session de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1986-1987, il est président de l'Union des associations d'Auditeurs de l'IHEDN de 1997 à 2001. Il se spécialise dans les questions de défense dont il est devenu un expert et publie ses analyses dans son blog qu'il publie sur Internet depuis octobre 2005.

Jean Rochefort, décédé le 9 octobre, était très attaché au pays de Dinan (Côtes-d’Armor), dont sa famille était originaire. Il avait confié au journal Ouest-France, dans son édition du 4 octobre 2015, quelques souvenirs qu’il gardait précieusement. « Ici, je vis mieux, je respire mieux, je me sens plus solide, » disait-il avec une certaine émotion. « Mon père était « un pur Dinannais, fils de cocher. Ses parents signaient d’une croix, mais ils avaient mis leur fils à l’école des Cordeliers où il… Continuer la lecture

Sous ce titre, l’écrivain Philippe Besson vient de publier le livre que j’aurais aimé écrire tant la conquête de l’Élysée par Emmanuel Macron m’a littéralement fasciné. Proche du président et de son épouse, cet écrivain était particulièrement bien placé pour observer cette épopée inattendue. Comme lui, j’ai, tour à tour, été intéressé, agacé, bluffé, souvent, par l’inconsciente détermination de ce jeune homme et, au final, sidéré par l’exploit réalisé. Comme lui, j’ai longtemps douté. Ce n’était tout simplement pas possible d’être, dans ces conditions, élu par une majorité de Français.… Continuer la lecture

Quelques mots encore sur le programme du Festival du film américain de Deauville qui vient de s’achever.

Porté sans doute par l’accueil réservé au film, présenté à la Mostra de Venise mardi dernier, et par les critiques sur les réseaux sociaux, Mother !, qui sortira en France le 12 septembre, était très attendu. Malgré les avertissements, aucun invité ne voulait manquer cette Première.

Les cauchemars sont craints, redoutés. Ce film est un thriller nouveau, inédit, un cauchemar dans toute son horreur. Le spectateur, au début du film, se… Continuer la lecture

« Après une semaine de compétition avec quatorze films à départager, le jury, présidé par Michel Hazanavicius, a livré son verdict : Grand Prix pour The Rider de Chloé Zhao. » »

J’emprunte à l’excellent site Ciné Chronicle (http://www.cinechronicle.com/2017/09/bilan-palmares-43e-festival-de-deauville-113905/) l’article d’Antoine Gaudé, publié ce matin 10 septembre 2017, intitulé « Bilan et Palmarès du 43e Festival du film américain de Deauville : Grand Prix pour The Rider de Chloé Zhao, l’incroyable A Ghost Story de David Lowery multirécompensé », que je reproduis… Continuer la lecture

Le lundi 4 septembre, le Festival du cinéma américain de Deauville présentait en « Première », hors compétition, The Promise, un film réalisé par Terry George déjà présenté au Festival international du film de Toronto 2016, mais dont la sortie a longtemps été différée faute de distributeur.

Le film n’était pas encore sorti en salle que, sur les réseaux sociaux, les avis négatifs fleurissaient en grand nombre. Au lendemain de la première projection du film au festival du film international de Toronto, en septembre 2016, ce fut… Continuer la lecture

Le cinéma américain, témoin de son temps, explore la vie quotidienne des diverses communautés. C’est dans cet esprit que Chloé Zhao a montré dans « The Rider » la vie des cow-boys tatoués, meurtris, durs au mal, mais qui ont aussi « le droit d’être vulnérable ». Avec « Gook », Justin Chon, réalisateur américano-coréen, plonge le spectateur dans le quartier de Paramount à Los Angeles pendant les violentes émeutes de 1992. Dans Brooklyn Yiddish, le huitième film en compétition, Joshua Z.Weinstein, le… Continuer la lecture

Abonnez-vous
si vous souhaitez être informé par Email des nouveaux articles
octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives