Michel Desmoulin

Juriste de formation, il fait des études à la faculté de Droit de Toulouse, à l'Institut d'Urbanisme de Paris (ENAM) et à l'Institut des Hautes études de droit rural et d'économie agricole. Il entre en 1963 dans le groupe immobilier de la banque Paribas où il effectue toute sa carrière. Il travaille ainsi à la Compagnie de recherches immobilières (CORI) dont il est directeur commercial de 1963 à 1976, puis à Cogedim Vente, où il est directeur général. Il est ensuite PDG de Cogedim Méditerranée de 1976 à 1992 et Directeur général adjoint de Cogedim SA de 1992 à 1994. Il devient finalement directeur général et membre du directoire de la société. Auditeur de la 39e session de l'Institut des hautes études de la défense nationale en 1986-1987, il est président de l'Union des associations d'Auditeurs de l'IHEDN de 1997 à 2001. Il se spécialise dans les questions de défense dont il est devenu un expert et publie ses analyses dans son blog qu'il publie sur Internet depuis octobre 2005.

Populaire, populiste, policier, le roman a, de tout temps, et souvent à tort, était classé dans une catégorie à part de la littérature ; une « littérature de masse », « de gare ». Cette connotation remonte au temps où les écrivains écrivaient pour vivre, feuilletonnaient pour gagner leur vie ». Payés à la page, les auteurs allongeaient les descriptions, négligeaient parfois un peu le style. Accolé à la qualité de romancier, le terme « populaire » est, semble-t-il, apparu pour la première… Continuer la lecture

Vous en avez assez de la pandémie ? Un conseil : Lisez ! Lisez des nouvelles, des romans, des biographies, des témoignages, des essais, des livres de souvenirs. Evitez les livres qui dissertent sur la pandémie et l’actualité en général ! Relisez des œuvres que vous avez aimées.

Le 1er novembre 2017, sous le même titre, j’avais chaleureusement conseillé la lecture « Des hommes qui lisent » (Lattès). Auteur : Édouard Philippe. 254 pages, 15 €. Le nouveau Premier ministre avait commencé à… Continuer la lecture

Je viens de relire les premières lignes du journal que j’avais publié, il y a un an, sous le titre : « Le Grand Confinement »…au jour le jour… Elles sont troublantes. « C’est assez dingue ce qui se passe. Je n’ai pas d’explication logique. Ce phénomène m’échappe », pourrait à nouveau dire Hervé Le Tellier, le Goncourt 2020.

Une du Monde du 2021-03-13

Hervé Le Tellier raconte, dans L’Anomalie, l’étrange histoire d’un Boeing 787 d’Air France, le vol AF006, Paris-New York, qui… Continuer la lecture

Le retour à la normale est en vue. L’exécutif le dit. Il a sans doute de bonnes raisons de le penser, même si, au niveau de contamination où nous sommes, l’histoire semble encore loin d’être terminée. Vivement donc la fin de la pandémie, la fin des bavardages inutiles, des truismes, d’une logorrhée permanente dépourvue de la moindre réflexion, dans un environnement anxiogène entretenu par des médias et des professionnels du catastrophisme qui n’ont aucun sens de la nuance et de la mesure. C’est trop souvent à devenir fou. Que dire… Continuer la lecture

Le lundi 16 mars 2020, à 20 heures, le président de la République, Emmanuel Macron, sans prononcer le mot de confinement, avait annoncé aux 35 millions de téléspectateurs présents devant leur récepteur de télévision, qu’ils devront rester chez eux. Le confinement avait pris effet le mardi 17 mars à 12 heures sur l’ensemble du territoire pour 15 jours renouvelables. À plusieurs reprises dans son intervention, Emmanuel Macron avait dénoncé l’insouciance coupable de ceux qui se rassemblaient encore dimanche dans « … Continuer la lecture

Si, confronté à l’actualité, dans cette période un peu folle, vous laissez échapper, assez fréquemment, cette exclamation, je vous conseille la lecture de L’Anomalie, d’Hervé Le Tellier, le Goncourt 2020, qui s’est déjà vendu à près de 700.000 exemplaires depuis sa sortie en août 2020.

« C’est assez dingue ce qui se passe. Je n’ai pas d’explication logique. Ce phénomène m’échappe », s’est récemment exclamé l’écrivain, étonné d’avoir reçu le Goncourt et d’être, déjà, le deuxième prix Goncourt le plus vendu de l’histoire.

Le confinement, assez dingue, lui… Continuer la lecture